Trio correcteur pour peau zéro défaut

Publié le par tenshihell

Vous arrive t'il d'avoir des lubies? Quelque chose qui vous passe par la tête et qu'il vous faut absolument réaliser? Même si vous n'en avez pas besoin pour le moment?

 

C'est exactement comme ça qu'a commencé la série de maquillage minéral que je commence à vous présenter aujourd'hui!

 

Début décembre, je tombais inopinément sur l'article d'une bloggueuse vantant les mérites de la marque de maquillage minéral "Lily Lolo" (Rigolo comme nom, non?). J'étais, à l'époque, toujours à la recherche d'un cadeau de Noël pour l'une de mes soeurettes (vous ai-je déjà dit que j'en compte trois? Pas toujours facile de trouver suffisamment d'inspiration pour tenter de les contenter ;-).  Séduite, je décide de lui offrir quelques produits de cette marque, ainsi que les pinceaux qui vont bien nécessaires à l'application.

Influençable? Moi?!! Qu'est ce qui vous fait dire ça??

 

Lorsque je reçois les produits en question, je jette un oeil sur la composition... En gros : dioxyde de titane, oxyde de cuivre, mica...

 

Et dire que je dispose de tout cela dans mes placard me dis-je...

 

Et de là, a découlé une furieuse envie de profiter de ma semaine de vacances, fin décembre, pour tester la conception de quelques produits de maquillage minéral. J'avais déjà fait quelques essais dans le domaine du maquillage, comme ici ou par exemple, mais je ne m'y étais pas encore penché très sérieusement.

 

Bon je n'avais pas besoin de grand chose en make-up car j'avais encore tout ce qu'il me fallait, mais comme je souhaitais envoyer un cadeau de Noêl/Anniversaire à Flore, je décidais qu'elle ferai un super cobaye. Pas sûre que ce soit une cadeau...

 

Ma mémoire infaillible se remémora un article très instructif, rédigé il y a quelques années par Réo, sur les ingrédients de base du maquillage minéral. Cet, article, ainsi que quelques recettes de son cru furent mes principaux points de repère pour les compositions.

 

Alors... Par quoi peut-on commencer un bon maquillage? Par la partie correction et camouflage bien sûr! A quoi peut bien servir d'avoir un joli fard à paupière si nos yeux sont atrocement cernés en dessous!

 

J'ai choisi alors de ne faire non pas un correcteur, mais un trio de correcteur.

 

Connaissez-vous le principe des couleurs complémentaires? Ce sont les couleurs qui sont à l'exact opposé l'une de l'autre de dans le cercle chromatique, et qui se neutralisent donc l'une-l'autre :

 

Cercle chromatique

 

Nous constatons, notamment, que le jaune est à l'opposé du violet et le vert à l'opposé du rouge.

 

Or, quelles sont les deux principales imperfections du visage que nous pouvons avoir envie de cacher?

Eh oui les cernes (plutôt violettes en général!) et les boutons (généralement rouges). CQFD.

 

Vous me suivez? Il nous faudra donc un correcteur jaune pour cacher les cernes et un correcteur vert pour cacher les vilains boutons et autres rougeurs.

 

Au dernier moment, je me suis quand même décidée à utiliser le reste de base pour réaliser aussi un correcteur beige, plus "camoufleur", parce qu'il peut toujours être utile ;-)

 

J'ai commencé par réaliser une base blanche, assez couvrante, mais également illuminatrice ;

 

Poudre blanche correctrice :
5 parts de poudre de mica blanc satiné

Illuminateur
3 parts  d’oxyde de zinc

Pour la couvrance
1 part de Dioxyde de titane

Pour la couvrance
1 part de stearate de magnesium

Pour la tenue

 

Pour réaliser le correcteur "anti-rougeurs", j'ai utilisé :

Correcteur antirougeur :

2 parts de base blanche
1 drop de mica vert
1 drop d'oxyde marron

 

Pour réaliser l'anticernes :

Correcteur anticerne :
2 parts de base blanche
1 drop d'oxyde jaune
1 drop de micas ivory lace

 

Malheureusement, ayant réalisé le correcteur/camoufleur beige à un autre moment sur un coup de tête, je n'ai pas pensé à noter ce que j'y avais mis... Probablement : base blanche, oxyde marron et oxyde jaune.

 

trio correcteurretravaillé

 

Je n'ai pas réellement testé ces correcteurs puisqu'ils sont partis en direction de chez Flore, toutefois, j'ai mis un peu de l'anticerne lors de la confection et il m'a semblé plutôt efficace.

 

Flore devrait pouvoir nous en dire plus...

Commenter cet article

Flore 05/02/2012 14:31

J'ai testé le vert depuis: fa-bu-leux! un coup sur un bouton rouge et hop il disparait! j'aurais pas cru ça possible! bon, à mettre de préférence sous le fond de teint pour éviter que le tour du
bouton soit vert^^

tenshihell 25/02/2012 16:29



Ah c'est cool ça!



Flore 22/01/2012 14:24

Alors verdict... j'ai appliqué au pinceau à fard à paupière, le jaune sur le cerne. Ca a bien atténué le cerne, même si pas totalement non plus. Je voyais la différence entre celui qui avait de
l'anti-cerne et l'autre. Par contre, le rendu final est un peu "plâtreux", ça accentue les ridules. Il a tenu toute la journée sans soucis!
pas testé le vert, mais le beige tire vers le violet, du coup ne sert pas à grand chose pour les cernes^^

tenshihell 05/02/2012 09:57



Ah zut pour l'effet plâtreux, je ne l'ai pas remarqué en testant... La question sera donc : comment le rendre plus couvrant mais sans effet plâtreux? Il va falloir se creuser la tête


Bizarre pour le violet, pourtant il n'y en a pas eu d'intégré, ni de rose non plus!



Flore 21/01/2012 12:45

Alors, Flore au rapport... ah ben mince, j'ai testé les fards à paupière mais pas encore les correcteurs... je reviens une fois maquillée, la star de l'anti cernes c'est moi, z'ont qu'à bien se
tenir!

tenshihell 22/01/2012 11:03







Flore 21/01/2012 12:42

comme je souhaitais envoyer un cadeau de Noêl/Anniversaire à Flore, je décidais qu'elle ferai un super cobaye. Pas sûre que ce soit une cadeau...>>>dur dur la vie de nsp! :-p

tenshihell 22/01/2012 11:03